Mardi 17 avril 2012 2 17 /04 /Avr /2012 04:07
- Publié dans : Israël
Extraits de l'article paru dans Israel Hayom   

Le coup porté par le commandant-adjoint de brigade, Shalom Eisner au visage de l'activiste danois il y a 3 jours, sur la route 90, a conduit à un incident diplomatique hier avec Copenhague. L'ambassadeur du Danemark en Israël, Laislot Plesner, s'est tourné hier vers le mistère des Affaires étrangères à Jérusalem pour obtenir un éclaircissement sur l'événement.

Le chargé des affaires européennes au ministère des Affaires étrangères, Rafi Schutz, a répondu à Plesner qu'Israël était conscient qu'il s'agissait d'un événement grave qui a d'ailleurs été condamné par le président Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Schutz a également expliqué la position du chef  d'état-major de Tsahal et a déclaré que l'officier avait été suspendu et qu'il ne pourra pas poursuivre dans sa fonction. 
Le colonel Shalom Eisner a été interrogé hier par le général Nitzan Alon de la région centrale à la suite des images dures qui le montre frappant le civil désarmé. L'enquête initiale montre que l'effectif des soldats qui se trouvaient face aux manifestants était restreint parce que les forces de police [police des frontières spécialisée pour contenir les manifestants] appelées sur le lieu ne sont pas arrivées. 

L'enquête montre en outre que, contrairement aux affirmations des manifestants, ceux-ci ont bien fait usage d'une certaine violence contre les soldats,  en brisant un doigt du colonel Eisner Celui-ci a reconnu qu'il a fauté dans sa réaction. Dans l'armée, on estime qu'il n'y aura pas le choix et qu'il faudra punir l'officier. Le résultat de l'enquête sera présenté aujourd'hui au chef d'état major Benny Gantz aujourd'hui.

Toutes la journée d'hier, des réactions de condamnations se sont fait entendre. Le président Shimon Peres a condamné l'incident dans des termes très violents mais a déclaré que Tsahal a bien réagi en diligentant une enquête. Des officiers supérieurs ont condamné également cet incident, le porte-parole de l'armée Poli Mordechai a écrit hier : "cet incident grave va à l'encontre des valeurs de Tsahal et par conséquent, l'officier a été suspendu de ses fonctions jusqu'à ce que l'enquête approfondisse le sujet. Différents facteurs doivent être pris en compte, d'une part les anarchistes et les provocateurs qui vilipendent et diabolisent les soldats dans une tentative de créer une manipulation médiatique mais il est de notre devoir de conserver les valeurs de l'armée et de ne pas se laisser entraîner dans ces provocations.


Andreas, le jeune Danois battu au visagea déclaré aux médias hier: "J'ai été très surpris par cette violence brutale". [il ne semble pas trop gravement blessé]

Adapté de l'hébreu par Danilette
mise à jour 11h30
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés