Lundi 13 juin 2011 1 13 /06 /Juin /2011 01:10
- Publié dans : Israël

C’est le rapport Goldstone qui a fait un déclic dans l’esprit du photographe Nellu Cohn. « Suite à sa publication, je me suis simplement demandé : qu’est-ce que je peux faire ? Et j’ai choisi d’y répondre avec ce que je savais faire : de la photographie. » Photographier Tsahal est ainsi apparu comme une évidence. Que représente l’armée israélienne pour Nellu ? « Pour moi, Tsahal se bat pour nous » répond-t-il simplement. 

 

0000ts.JPG צה"ל אחר

“Tsahal, la preuve en images” par Sandrine Szwarc dans Actualité Juive HEBDO N° 1165-26 Mai 2011-

Après « Mon Tel-Aviv », le photographe Nellu Cohn vient de faire paraître un deuxième livre composé de clichés, cette fois, sur Tsahal, l’armée israélienne. Vingt-trois personnalités ont accepté de les illustrer de leur prose.

C’est le rapport Goldstone qui a fait un déclic dans l’esprit du photographe Nellu Cohn. « Suite à sa publication, je me suis simplement demandé : qu’est-ce que je peux faire ? Et j’ai choisi d’y répondre avec ce que je savais faire : de la photographie. » Photographier Tsahal est ainsi apparu comme une évidence. Que représente l’armée israélienne pour Nellu ? « Pour moi, Tsahal se bat pour nous » répond-t-il simplement. Au fur et à mesure de la lecture et de la découverte des photographies, on apprend ce qu’est Tsahal. Dans son avant-propos, l’auteur le résume en trois expressions : une « expérience unique pour les jeunes Israéliens », un « modèle de comportement » et une « armée d’intelligence. Et de conclure : « Les photos illustrent non seulement les compétences des soldats et leur maîtrise des armes, mais surtout leurs visages, leurs regards, leurs sourires. Des photos qui nous rappellent aussi que les soldats de Tsahal sont tout simplement des jeunes femmes et des jeunes hommes ; ce sont nos enfants ».

Divisé en plusieurs chapitres qui suivent une progression bien réfléchie depuis l’arrivée le « Premier jour » d’engagement au sein de l’Armée de défense d’Israël jusqu’au passage au « Centre d’entraînement tactique », les clichés parlent d’eux-mêmes pour illustrer ce qu’incarne Tsahal, source des plus grands fantasmes dans l’opinion mondiale. La jeunesse des soldats ne manquera pas de frapper les esprits ainsi que leurs beaux sourires qui vont à l’encontre des clichés véhiculés. Sur terre, sur mer ou dans les airs, cet ouvrage démontre la pluralité d’origine des engagés dont les visages affichent une sérénité intérieure bouleversante.

Quant aux textes qui pour une fois illustrent des photographies, ils sont signés de personnalités aussi diverses que le chanteur Dudu Fisher, l’écrivain Marek Halter, l’avocat Serge Klarsfeld, le grand rabbin Joseph Haïm Sitruk, le Prix Nobel Elie Wiesel ou le politicien François Léotard, et bien d’autres.Tous témoignent de l’importance de cette armée qui assurent depuis soixante-trois la survie de l’Etat hébreu.

Sandrine Szwarc


 

Le nouvel ouvrage photographique de Nellu Cohn invite le lecteur dans l’univers de l’armée israélienne, depuis l’arrivée des jeunes appelés jusqu’aux commémorations nationales, en passant par les entraînements sur terre, sur mer et dans les airs. Les photographies sont rythmées par des textes inédits d’universitaires, artistes, écrivains, rabbins ou hommes politiques qui apportent chacun, une approche personnelle, éthique, philosophique, spirituelle, sociale ou historique. Chaque témoignage, donne des clés pour comprendre la force, le sens, l’histoire, et surtout la morale de l’armée de défense d’Israël. Pour Frédéric ENCEL, “Tsahal n’est ni une institution sacrée, ni un cénacle d’anges, et pas davantage un forum de pacifistes. C’est le rempart unique d’un peuple à qui l’on n’a plus laissé le choix que la réappropriation du droit universel à l’usage de la force. “

“Le code militaire de Tsahal – écrit Asa Kasher auteur de ce même code – consacre également une valeur fondamentale connue comme la « pureté des armes », qui signifie la pureté de l’usage des armes. Les soldats peuvent recourir à la force seulement pour l’accomplissement de leur mission, et rien de plus.” Marek Halter se réjouit car “Tsahal est une armée composée de citoyens et, à ce titre, des soldats qui ne sont pas dispensés de penser. D’où leur engagement personnel dans les motifs et l’exécution de leurs tâches, d’où leur mobilisation parfois contre la guerre, à l’instar des prophètes d’antan.”

“Il ne s’agit pas de choisir aujourd’hui, en Israël, entre un camp de la paix et un camp de la guerre, – confie de son côté Michaël Bar-Zvi – mais entre la mort et la liberté. La pérennité du peuple juif, dont Tsahal est aujourd’hui un des garants, n’est assurée que par le sacrifice de ses fils”. Ils savent tous qu’Israël, est le seul pays au monde auquel on promet régulièrement la disparition, comme avant la Shoah, on la promettait au peuple juif. Raphaël Draï, nous rappelle que “Seuls les êtres frappés de surdité mentale se persuadent que le sionisme est un impérialisme et que Tsahal en brandit le glaive rougi.” Pour le Prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel, c’est très simple : “Israël ne survivrait pas sans son armée”.

“TZAHAL” de Nellu Cohn, est un grand livre de photos, un objet précieux, un hommage à cette armée atypique qui depuis sa création ne rêve que de paix.

Textes: Shlomo Amar _ Ehud Barak _ Michaël Bar-Zvi _ Oury Cherki _ Edouard Cukierman _ Raphaël Draï _ David Dudu Fisher _ Edna FOA _ Frédéric ENCEL _ Yehoram Gaon _ Marek Halter _ Serge Klarsfeld _ Asa Kasher _ Michel Kichka _ Yisrael Meir Lau _ Dubi Lentz _ François Léotard _ Yitzak Navon _ Daniel Rouach _ Joseph Haïm Sitruk _ Avi Pazner _ Shmuel Trigano _ Elie Wiesel

“TZAHAL” de Nellu Cohn

textes français-anglais-hébreu

chez MELTING ART

distribution BIBLIEUROPE

320 pages, dimensions 30×24

ISBN 978-2-84828-155-1

Prix TTC 60,00€


Voir aussi l'ITW sur GUYSEN TV par Dror Even-Sapir mai 2011

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés