Mercredi 11 avril 2012 3 11 /04 /Avr /2012 18:28
- Publié dans : France

Salah Hamouri, sur un site de soutien, apparaît en compagnie de ses camarades terroristes (terroriste : qui tue volontairement des civils innocents)

 De gauche à droite : Ahmed Saadat secrétaire général du FPLP link, puis le barbare Samir Kuntar (FPLP)link link link link, Marwan Barghouti (Tanzim) link link link et Salah Hamouri (FPLP) link.

                   

Voici une photo très intéressante que j'ai trouvé dans un site de soutien à Salah Hamouri link

"Une photo en prison" tel est la légende de la photo,  aux côtés des sanguinaires Marwan Barghouti, Samir Kuntar, le barbare qui a détruit une famille entière de Naharya en tuant le père après avoir fracassé le crâne de sa fillette, le bébé était lui mort d'étouffement enfermé dans un placard avec sa mère, la seule survivante. 

Si Mohamed Merah n'était pas mort, Salah Hamouri aurait pu poser avec lui car quelle différence y-a-t-il entre Merah et Kuntar ? Ils ont tous deux anéanti des familles entières et tous deux ont tué de manière barbare deux fillettes juives... entre autres crimes...

dernière mise à jour 12 avril à 02:15

Trouvé sur le site www.europalestine.com/spip.php?article3005

Le témoignage de Jean-Claude Lefort, député communiste qui a rendu visite à Salah Hamouri le 20 février 2008 :

Extraits : "Je lui transmets tous les saluts qu’on m’a demandé de lui transmettre lors de mon passage à Ramallah. Parmi ceux-ci celui de Fadwa Barghouti, la femme de Marwan. Il est resté 9 mois durant avec Marwan dans le même endroit. Ils se côtoyaient quotidiennement. Ses parents m’ont donné une photo de lui avec Marwan en prison. Ce dernier souhaitant apprendre le français, Salah lui a donné des cours".

"Je lui demande comment se passe ses journées en prison. Salah me dit se lever volontairement de bonne heure. Pour aller prendre une douche et surtout lire. Il dévore tous les livres auquel il peut avoir accès. « Je lis Karl Marx, Lénine, etc. », me dit-il en souriant, ses grands yeux bleus accentuant son doux sourire. Puis, outre les repas, « nous sortons dehors plusieurs fois quelques instants par jour. Je fais un peu de sport mais le carré est petit. Nous discutons entre nous où règne une bonne ambiance. Je regarde la télé et suis les informations. Nous pouvons aller dans les geôles des autres pour discuter. Nous sommes classés par groupe : Fatah, Hamas, FPLP. Ils m’ont mis avec les prisonniers FPLP en raison de l’accusation. A 17 heures chacun regagne sa cellule et on nous enferme jusqu’au lendemain matin. Je ne peux pas dire qu’ils me maltraitent. Le plus dur c’est quand je dois aller à une audience. On nous emmène à 5 heures du matin totalement menottés dans un véhicule, puis nous attendons jusqu’à 8 heures dans ce bus sans rien pouvoir faire. Ensuite au tribunal on nous place dans une petite pièce de 4 mètres carrés, toujours menottés, avec seulement deux autorisations d’aller faire nos besoins. Puis vers 18 heures on nous ramène dans les mêmes conditions. »

Ma question suivante en résulte : « Et le moral, Salah, comment ça va ? ». Sur un ton qui ne laisse la place à aucun doute il me dit « mais je n’ai d’autre choix que de résister ! Je n’ai rien à perdre. D’ailleurs « résister » c’est un droit international. Il faut résister je ne vois aucun autre choix possible ». Puis il enchaîne « ils croient peut être m’atteindre au moral de façon qu’une fois sorti je renonce. Mais ils se trompent totalement. Car ici, en prison, je deviens encore plus fort et encore plus expérimenté pour poursuivre le combat quand je sortirai ». Il a un moral en béton, Salah…

L’heure de nous quitter approche. Le Consul adjoint lui demande s’il a des plaintes à formuler auprès de la direction de la prison. « Aucune » répond-il. On se lève. On s’embrasse de nouveau. Il me dit à nouveau de remercier tout le monde. On se quitte et je lui lance : « On te sortira de là, Salah ! ». Il sourit. Sa grande et solide carcasse s’éloigne. Je ressors de la prison".

                 


Rappel sur Samir Kuntar 

 


 


  Articles associés :

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés