Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une statue inestimable du pharaon Ahkénaton, volée le mois dernier, a été retrouvé jeudi par un adolescent

Publié le par danilette

Cette statue d'Akhénaton, propriété du Musée égyptien du Caire, a été retrouvée près d'une poubelle

Cette statue d'Akhénaton, propriété du Musée égyptien du Caire, a été retrouvée près d'une poubelle


Une statue inestimable du pharaon Ahkénaton, volée le mois dernier, a été retrouvé jeudi par un adolescent

Ce jeune de 16 ans a découvert l'objet archéologique près... d'une poubelle sur la place Tahrir, épicentre des manifestations qui ont poussé le président Hosni Moubarak à démissionner. Il l'a remis aux autorités.

Pendant les manifestations, des voleurs avaient réussi à s'infiltrer dans le Musée égyptien,  connu dans le monde entier.


Ils avaient emporté plusieurs pièces de grande valeur. La statue récupérée près d'une poubelle est "l'une des plus belles qui existe d'Akhénaton", écrit le secrétaire général des Antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, dans un communiqué. Le précieux objet va subir une restauration avant d'être exposé à nouveau. Akhénaton gouverna l'Egypte il y a environ 3400 ans, sous la XVIII dynastie. Son règne vit une tentative d'introduction de monothéisme, et fut marqué par une intense créativité artistique. Des analyses ADN sur des momies ont montré l'an dernier qu'il était le père du pharaon Toutankhamon.

Avant cette statuette, deux autres pièces volées avaient déjà été retrouvées. Elles se trouvaient dans le jardin qui entoure le Musée égyptien, imposant bâtiment rose situé près de la fameuse place Tahrir. Sont toutefois toujours portés manquants une statue
de Toutankhamon avec un harpon et une statue de la reine Néfertiti, ainsi que divers autres objets.

Et le patrimoine ?
Dans un premier temps, le 9 février, le secrétaire général du Conseil des antiquités égyptiennes avait affirmé qu'aucune pièce n'avait été dérobée lors du fric-frac. Il avait alors rendu hommage aux manifestants anti-Moubarak qui, disait-il, ont monté la garde devant le musée et capturé une partie des voleurs qui tentaient de fuir.

Le 9 février, Zahi Awass avait également assuré que les manifestations n'avaient pas eu de conséquence pour le patrimoine de son pays. "Personne n'a touché à une synagogue, personne n'a touché à un monastère chrétien, personne n'a touché à des monuments islamiques et les 24 musées dont nous disposons dans toute l'Egypte ont été complètement épargnés", s'était-il félicité.

Les serrures des grilles des tombes des pyramides de Sakkarah, au sud du Caire, ont été forcées, mais il semble que personne n'y ait pénétré. "Toutes les tombes et les pyramides de Sakkarah ont été totalement préservées", avait assuré le responsable des Antiquités. Il en est de même pour la grande pyramide de Gizeh et pour les tombes de la Vallée des Rois.

Dans la péninsule du Sinaï, des Bédouins sont entrés par effraction dans un entrepôt d'antiquités et ont pris 393 objets, mais ils ont été restitués, selon lui.

Les autorités n'ont pas encore décidé quand les pyramides seraient rouvertes au public.

Publié dans Culturel

Partager cet article

Commenter cet article